Le Myanmar

27/08/2016 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Le Myanmar n'était pas du tout prévu pour ce voyage. Mais étant juste à côté pourquoi ne pas y aller.
Le plus compliqué a été de trouver des infos sur les frontières. On voulait passer par la terre étant en Chine à une centaine de km.
Parfois elles sont ouvertes parfois pas !
Ce pays réprimé depuis des dizaines d'années a été ouvert complètement au tourisme en 2011.  Un politicien avait fait appliquer un boicote du tourisme.
Pendant longtemps le pays était tenu par l'armée, où la corruption régnait. Le moine Ashin, rencontré à mandalay nous disait qu'il y avait des espions un peu partout y compris dans les monastères. La pression reste encore présente, pesante en tout point.
Cette année en mai le peuple a voté librement un nouveau gouvernement qui a le lourd travail de supprimer la corruption et surtout de faire évoluer le pays. C'est un pays encore très Manuel. Apparemment il faudra 1 génération (10-20ans )pour que le pays soit réellement différent.

On a visité une fabrique d'ombrelles, on a été bluffé par le travaille demandé et la rapidité de travail malgré du matériel fait de bambous et de coton!
Ils fabriquent aussi les papiers d'or qu'ils collent ensuite dans les temples sur les bouddhas chaque jour.
Un si petit morceau de feuille d'or, écrasé pendant plus de 6h à la force des bras, au bout d'une massue de 3kg.
On avait vu toutes les fabrications et préparations autour du Tofu proche du lac inle.
On est impressionné par leur force de travail, et les conditions surtout.

En tout cas pour nous ce fut une superbe découverte. Les gens sont adorables. Ils veulent toujours vous aidez et ils sont au petits soins avec tout le monde. Sur leurs visages des sourires naturels. On entend très souvent un "hello", les enfants disent au revoir avec un "bisou volant": on reste très touché.
Une grande surprise pour nous, énormément de personnes parlent en anglais ou au moins quelques mots, ce qui est plutôt pratique pour voyager. Ils apprennent les bases de l'anglais à partir de 5ans à l'école primaire.
On a même entendu du monde parler français: ils nous ont dit que des touristes leur apprenaient des mots régulièrement. Mais quand tu entends "c'est pas cher, c'est moins cher que chez Leclerc " au Myanmar! Tu piques un fou rire.

D'un point de vu culinaire on a pu faire une pause avec les épices chinoises. On a fait pleins de tests dans l'ensemble très bons.
Dans la rue des petites cantines sont installées, ils cuisinent beaucoup dans leur gros woks, et ils font des crêpes extras fines, nos premières pour le petit dej aux poids chiche, ou à la noix de coco ou banane on se régale! De très bons samoussas au curry et patates...on se régale souvent dans la rue.
Sauf peut être leur curry burmese. Du riz, du poulet ou porc au curry et pleins de petit plats plus ou moins mauvais.
Les locaux mangent à longueur de journée un mélange de feuille de ... (On sait pas), des graines, une sorte de colle blanche et un peu de tabac. Tout ca leur donne des dents et des gencives toutes rouges couleur sang. Très répugnant à voir. Au départ Coralie pensait que c'était du sang tellement c'est rouge. Ca procure plein de salive. Du coup ils crachent rouge tout le temps et les trottoirs aussi sont colorés!
Gaëtan a voulu essayer avant de partir, le résultat est .....bof. Un fort gout de réglisse, plein de salive bref il a connu mieux.

Le climat était très chaud surtout très humide. On n'a jamais autant transpiré. Mais dans l'ensemble la mousson ne nous a pas trop dérangé.

Les paysages sont assez variés.
C'est un pays qui vit avec l'agriculture et notamment le Maïs et riz. On croise souvent des pagodes des monastères, il y a des lacs, des collines...nous n'avons pas pu voir les côtes compte tenu de la mousson.

Concernant les lieux de cultes, on a vite compris le panneau "gold country" en arrivant à Yangon.
La plupart sont complètement dorées. Les toitures, les bouddhas, ils utilisent beaucoup la dorure.
C'est très différent des temples tibétains. Ils allument des LED pour allumer les bouddhas, pour les entrées ... On trouvait un peu kitch.
Mais cela reste toujours une ambiance reposante.
Tu n'entres pas dans les temples en jupe ou short court, en "débardeur spaghetti" et surtout tu enlèves chaussures et chaussettes: ils se visitent pieds nu: il ne faut pas avoir la phobie des pieds!(et ce n'est pas toujours beau à voir!)
Du coup tu te ballades en tongs c'est beaucoup plus rapide à enlever avant d'entrer.m à chaque visites.
D'ailleurs c'est le pays de la tong, tout le monde en a et ça se vend tout autant que les croissants chez nous.

Le plus dur est d'aller aux toilettes à pieds nus, malheureusement une tourista est vite arrivée, et là pas le temps de réfléchir tu entres dans les toilettes turcs comme partout ici.
Oui la tourista peu arriver n'importe où, n'importe quand mais tu ne sais jamais pour combien de temps! pour une histoire d'eau, de légumes mal cuits (ici ils sont bien crus), le climat peut être, bref tu ne contrôles pas tout quand tu voyages: après la météo ça fait partie des aléas.

Au niveau de la santé il faut surtout faire attention aux moustiques de nuit. Le paludisme est encore présent dans ce pays, surtout dans les régions rurales, protection Anti moustiques obligatoire.

Vous verrez sur les photos un vêtement complètement local: le longuy. C'est un pan de tissu assez long accroché à la taille. Les femmes en portent de toutes les couleurs, pour les hommes c'est essentiellement des carreaux ou uni mais plus rare.
Sur les marchés les couturières se proposent pour t'en fabriquer un, mais le tissu est épais, avec cette chaleur, on préférait nos shorts.
Ils portent aussi un maquillage qui nous a surpris dès la sortie de l'aéroport: c'est jaune pale, étalé sur les joues et le front, le plus souvent sur les visages des femmes et des enfants.

On est parti avec une grosse averse de pluie de saison mais aussi des yeux presque pleins d'eau.
Sur le tarmac, les travailleurs qui préparaient l'avion se sont alignés et ont fait signe de la main en "au revoir:": jamais on a vu ça, on a loupé la photo mais la mémoire a gravé cette image.

"Tata"

Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par Evelyne
Le 04/10/2016 à 22:08:22
Plein d\'émotions!
Belles images et que de beaux souvenirs que vous emportez avec vous .


Laisser un commentaire