Le transsibérien Moscou - Novossibirsk

03/06/2016 - Pays : Russie - Imprimer ce message

Nous voilà embarqués dans le train N 56 voiture 5 banquettes 15-16.

Bon c'était tout juste car il faut etre 30min à l'avance et nous on est arrivé seulement 15min avant le départ. Un petit coup de pression mais rien de mal !

Maintenant nous sommes au taquet. On a vite trouvé le quai avec notre train et la voiture, pas compliqué c'était la première !!

La "chef du wagon" (La Provodnista ) nous demande nos papiers et hop on embarque. Il est 13h. C'est partie pour 3 jours de train.

Le standing n'est pas le même que la Flèche rouge. Les moquettes sont un peu plus usées mais on ne va pas se plaindre il y a la clim. 

 

Avec nous 2 autres personnes : une vielle dame qui va nous suivre jusqu'à Novossibirsk et un monsieur qui descend pendant la première nuit. Il connaît 4 mots en anglais et veux discuter avec nous en russe. On essaie tant bien que mal. Coralie donne tout pour traduire chaque lettre mais c'est vraiment pas facile. Et du coup c'est même frustrant car on ne peut même pas répondre aux personnes qui veulent discuter.

 

Le premier après midi passe assez vite. On prend petit à petit nos marques dans notre nouvelle chambre. Il y a plein de rangements:

- Le casier casse croûte

- Le casier livres

- Le casier salle de bain

Comme à la maison sur 2M de long et 4m de haut, on peut en entasser des choses!

Et il y a bien-sûr un espace pour les gros sacs ( sous les banquettes) et un espace pour les petit sac un peu plus haut au dessus de l'entrée.

 

Le soir ce sera un petit casse croûte donné par le train RZD. C'est pas du luxe mais ca nourri ! Les autres soirs ça sera nouilles !

Il y a plusieurs possibilités de se nourrir: on ne va pas mourir de faim!

Il y a un wagon restaurant ( pas donné) et par dessus tout, Le graal, certain l'appel le tout puissant. Le Samovar! En photo vous le verrez, il est chromé et pratique d'utilisation il nous donne l'eau chaude à 100deg pour nos nouilles, the, ...toute nourriture déshydratée et seule eau potable dans le train.

 

On fait des courses avant, sinon sur les quais, lors de longs arrêts, il y a des micro boutiques qui ont tout ce dont on a besoin.

 

La nuit est un peu mouvementée pour Gaëtan. Entre le train qui bouge le monsieur qui part à 2h du matin, et la Babouchka (mamie) qui se lève à 6h, dure nuit.

 

Le lendemain c'est plan plan. Les occupations dans le train sont : regarder dehors, lire, regarder dehors, lire, regarder les gens passer dans le couloir et aller boire du thé ! 

Ah et aussi manger !!

 

Une autre occupation c'est de regarder la fiche avec les temps d'arrêt dans chaque station. Car oui contrairement à la sncf tous les horaires prévus sont respectés à la minute près ! Pendant les arrêts un peu plus long les gens descendent du train soit pour fumer soit pour téléphoner soit acheter de quoi manger. Il y a tout un tas de marchants sur les quais. Bon c'est plus ordonné qu'en Amérique du Sud.

 

Une autre particularité du train c'est que tous les gens s'habillent comme devant la télé : en tongue et pyjama. Ça fait décontracté !

 

Nous de notre côté on s'occupe toujours comme on peu. Regarder dehors, lecture, apprentissage de la langue. Tout ça sous le regarde de la Provodnista. Elle garde son wagon d'une main de fer. Elle passe l'aspirateur 2 fois par jour, elle nettoie les toilettes, réveil les gens qui ont leur arrêt en pleine nuit.

D'un point vue de paysage c'était beaucoup de sapins et de boulots les 2 premiers jours et le dernier jour c'est plutôt des champs.

Il y a quand même une chose qui nous fait perdre totalement la notion du temps. Tous les horaires sur les billets de train sont à l'heure de Moscou et même l'heure affichée dans le train.

Le problème est que l'on passe plusieurs fuseaux horaires. Du coup on ne sait plus trop si on doit régler sa montre à l'heure de Moscou ou à l'heure local. On a fait avec l'heure de Moscou.

 

Après s'être laissé bercés pendant 1800km, on a passé la frontière Europe Asie , c'est juste une anecdote culturelle, nous n'avons pas trouvé de différence majeure!

 

Voilà voilà la vie à bord. On se laisse bercer par le train et on ne voit pas le temps passer. Même pour Gaëtan qui ne tient pas en place plus de 2min !!

 

On quitte la babouchka  (vieille dame) наджа (Nadja) presque la larme à l'œil. Même si elle ne parlait pas beaucoup, en 3 jours dans 4m2 on s'attache.

 

Pour résumer On vient de faire notre plus grand trajet en train : 50h / 3 fuseaux horaires / 3340km.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par mamoune
Le 07/06/2016 à 11:03:19
A vos activité il faut rajouter la surveillance des appareil en charge dans le couloir, pratique en face de la porte


Laisser un commentaire