Naadam festival (lire d’abord l’article puis les photos)

11/07/2016 - Pays : Mongolie - Imprimer ce message

Le Naadam festival est l'équivalent de la fête national en France. Ca dure 2-3 jours à UB, et c'est complément de la folie en ville. Certains petits villages aux alentours font également un Naadam mais après celui de UB.

Le Naadam c'est surtout de la lutte mongole, des concours de tir l'arc, du lancer d'osselets et des courses de chevaux dans la steppe. Voilà pour les grandes lignes.

 

On a longuement hésité à rester ou pas. Tout compte fait on prend du retard sur notre voyage mais on reste pour cette fête.

Le lundi 11 c'est la cérémonie d'ouverture dans le stade de la ville. Le challenge c'est d'avoir des places, Car beaucoup de monde et peu de places. Et comme tout le reste en Mongolie, très peu d'infos sont disponibles. On arrive quand même à avoir une date et un lieu pour acheter des tickets. On s'y pointe à 5h30. L'ouverture est prévue à 9h. Quand on arrive sur place, 0 touristes que des locaux qui nous regardent avec des gros yeux, on a même l'impression que certains nous dissuadent de rester. En fait il y a un gros business ici, les locaux et les hostels achètent les billets et les revendent à prix d'or aux touristes. Bref on a voulu éviter ces magouilles. Les heures tournent et bientôt 9h. La porte est toujours fermée, 10h rien ne passe, 11h toujours rien et certains commencent à partir. Quelques propriétaires d'hostels nous parlent et nous disent qu'enfin de compte la vente ne sera peut être pas aujourd'hui mais peut être le lendemain. On reste bouche bé. On continue à se renseigner mais les doutes s’enlisent. Personne ne sait quand les billets seront vendus. C'est vraiment de folie ici le flou sur l'organisation. Bref certains sont déjà là depuis 2 jours. Nous on décide de partir après 7h d'attente pour rien !

On a fini par acheter nos tickets par le moyen touristique !

 

Après ces petits tracas nous y voilà enfin. Le 10 juillet il y a d'abord un défilé costumé en centre ville. Les petits tout comme les plus « vieux » ont mis leurs plus beaux habits.

Même les chevaux et chameaux étaient de sortie !

Le lendemain direction le stade c’est la cérémonie d’ouverture. Nous sommes au ras du sol, dommage pour les danses en plein milieu du stade mais on était juste au bord du stade ce qui nous a permis de voir les artistes de près. La cérémonie dure 2h et reprend toute l’histoire de Mongolie, en partant des batailles a cheval jusqu’au 1er mongole dans une fusée. Bref très varié.

Ensuite les combats de lutte mongole commencent. Et la … c’est pas du luxe. Il faut prendre son temps ! Ils ne sont pas pressés, un combat peut durer jusqu'à 15-20 min. Par contre quand ils gagnent c’est marrant ils font une sorte de danse avec les bras en l’air, autour d’une petite estrade.

Au bout d’une heure on craque et on va voir le tir l’arc. Rien à voir avec les arc méga sophistiqués francais. C’est un simple arc en bois avec les flèches en bois. Le but du jeu (ou du moins ce qu’on a compris) est de faire tomber des petits pots en pailles, tout en se rapprochant des pots rouges. C’était plutôt sympa.

Ensuite on est allé voir un jeu ou les règles sont encore abstraites pour nous. Il s’agit du lancer des osselets avec une petite planche en bois et l’objectif est de tirer un osselet qui est à 4,72m. Des fois ils jouent seuls, parfois ils sont plusieurs, ils tirent soit 1 soit plusieurs osselets. Bref les photos parleront pour nous !

 

Le lendemain on est allé voir les courses de chevaux. Le principe c’est qu’ils partent en trottinant et reviennent au galop. Entre temps ils font 15km de ligne droite puis refont les 15km dans l’autre sens. Sur les cheveux se sont des gamins (10-12ans maxi). Mais quand ils ont fini la course ils sont épuisés. Les locaux ont une tradition : toucher les fesses des chevaux après la course !

 

Le soir on a eu le droit à un magnifique feu d’artifice … en pleine ville. Vive la sécurité mongole !

 

Ce Naadam rassemble beaucoup de monde en ville. Surtout pour la course de chevaux. En ville il y a des concerts tous les soirs. Mais c’est étrange, on est dans une capitale et pourtant même le jour de la fête nationale on peut quand même circuler. Je pense que le 14juillet devant la tour Eiffel ça doit être noir de monde.

Une grande fête nationale mais surtout familiale, les enfants comme les adultes se tatouent les couleurs de la Mongolie sur les joues ou les bras, tout en portant le beau drapeau orné de ce symbole dont on est tombé assez fan: on est vraiment content d'avoir pu vivre le Naadam.

Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par Evelyne
Le 14/07/2016 à 12:53:14
Un nouveau drapeau, chouette j\'aime bien!

Par Isabelle
Le 15/07/2016 à 12:17:03
cool cette fête ! profitez bien


Laisser un commentaire